Ancré dans son territoire, un festival innovant, convivial et dynamique

Ancré dans son territoire, un festival innovant, convivial et dynamique Posted on 9 janvier 2019

Le Festival DécOUVRIR, organisé à Concèze…

… depuis 2003, présente depuis 2015, deux soirées délocalisées, l’une sur les  Terrasses du Château de Pompadour et l’autre à Tulle dans le cadre des Jeudi de l’été. Le principe du Festival, suivant lequel chaque soir, des poètes, des chanteurs, des comédiens et des musiciens se partagent la scène avec des têtes d’affiche et des découvertes, selon sa devise, « croiser poésie et chanson, univers et styles, dans un esprit d’ouverture et de découverte », a été traduit dans ces différents lieux. Le but est de créer un lien authentique entre plusieurs communes du département, avec toujours la volonté de rendre la culture populaire, au meilleur sens du terme.


Pour affirmer davantage cet ancrage dans le territoire, le Festival s’accompagne désormais de manifestations organisées par la municipalité de Concèze, mettant en valeur le patrimoine local et les artistes locaux.

Ainsi en 2017, on a vu La vie quotidienne dans la Corrèze d’autrefois : cette exposition, déjà présentée aux Archives départementales de la Corrèze, est la confrontation de l’œil du photographe et du regard de l’artiste Raymond Boissy autour de quatre grands thèmes : les femmes, la maison paysanne, la sociabilité rurale, l’ouverture de la campagne sur l’extérieur avec l’arrivée du chemin de fer.

Sculptures de sable : exposition de photos d’Éric Chartier : des bois flottés, érodés et blanchis par le vent et le sable, et un « mini voyage dans le temps », dans le musée des miniatures et des outils de Concèze, montrant les métiers des temps anciens.

En 2018, on a pu voir Le rugby en Corrèze, passes croisées entre les clubs centenaires : exposition présentée aux Archives départementales de la Corrèze en 2007. Elle est née d’un contexte évènementiel national – l’organisation de la Coupe du monde de rugby en France – et de la forte résonance identitaire que ce sport connaît depuis un siècle dans le département.

Par ailleurs l’exposition L’écho de l’autre était dédiée aux toiles d’Éric Guilleton, accompagnées par la sortie de son livre Mes dessins du dimanche (édition Vox Sriba), ses peintures éclairent et prolongent  l’autre versant de ses chansons.

Ainsi, le Festival n’a donc plus seulement lieu en soirée, mais se déroule toute la journée.