Publié le

Concèze 2023 : revue de presse

Concèze 2023 : revue de presse Posted on 21 septembre 2023

(Sélection)

Déc’OUVRIR, le festival emblématique du Pays de Lubersac-Pompadour

• Pays de Lubersac-Pompadour (Lubersacpompadour.fr) / 14 août 2023 / par la rédaction

Matthias Vincenot nous a comblé une nouvelle fois !
En ouverture de ce 21ème Festival Déc’OUVRIR, Patrick Chesnais lit ses lettres d’excuse écrites avec une pointe de drôlerie qui déclenche inlassablement réaction dans le public.

En deuxième partie, Romain Didier rejoint son piano noir et, accompagné de Thierry Garcia aux guitares, ouvre son récital avec l’intro instrumental d’Amnésie,
Am’nez, am’nez, am’nez moi
Am’nez moi devant chez moi
Am’nez, am’nez amnésie
C’est pas ici

La joyeuse mélancolie de cet artiste comptabilisant 16 CD dans un coffret « intégrale » a été vivement apprécié par les (fidèles) spectateurs de cet « emblématique » festival de notre communauté de communes.

Mardi 15 août 20h45, Concèze
Le match de ping-pong opposant la poésie à la chanson a ouvert les festivités. Les chansons d’Eric Guilleton, dont l’excellente Lili, interprétées par Antoine Coesens (bravo!) confirme son talent de mêler les jolies mots aux jolies notes de musique.
Quant à Matthias Vincenot, la musicalité de ses poèmes nous parle, nous interroge voire même nous surprend ! Il prend l’offensive en créant la surprise.
Dans une de ses créations, il nomme une quarantaine de noms de personnalités en jonglant avec les mots. « Soudain, un cri : Bravo ! Nelson …Moins fort !!! »
Le public adore. Match nul où le plaisir et la poésie portés par l’Ensemble Déc’OUVRIR nous oxygènent aussi bien les oreilles que les yeux.
Nelson Monfort prend le relais en consacrant 60 minutes au poète Jean Ferrat. Bel exercice que de parcourir l’œuvre et l’histoire de ce jeune Jean Tenenbaum. Nous buvons ses paroles et apprenons de nombreuses anecdotes sur la carrière d’un de nos plus grand poète et admirateur d’Aragon.
La soirée se poursuit et se termine avec un tour de chant consacré à Jeanne Moreau interprété par Inès Désorages et orchestré par l’Ensemble Déc’OUVRIR him self. Une pure merveille.

Mercredi 16 août, 20h30, Concèze
La liste des invités de Déc’OUVRIR de cette troisième soirée est éclectique !
Arrivé en DS jaune, Gérard Klein monte sur scène pour égrainer quelques anecdotes et nous présenter quelques chansons dont il est l’auteur.
Accompagné par l’Ensemble Déc‘OUVRIR, Gérard Klein chante en parlant. Il nous confie qu’il partage sa vie depuis 47 ans avec la même femme « elle a des cheveux blancs depuis quelques semaines, moi, je ne les vois à peine. ».
Pour avoir été absent trop souvent auprès d’eux, la famille est au chœur de ses chansons.
Sans transition, le public se retrouve au pied d’un baobab avec le poète Juvenal Thiare Abita. Indescriptible mais ô combien jouissif ce voyage, que nous faisons les yeux fermés, nous entraîne dans l’univers de ce poète musicien. Les mots roulent et nous nous laissons emporter par cette légère brise du vent qui rafraîchit la température de la salle des fêtes. Ce méli-mélo de conte et de slam bien orchestré par les instruments de musiques nous dévoile que la vie est un pur joyau et qu’elle vaut d’être vécu avec amour. Contredisant ainsi le refrain du poète Gainsbourg. Louise-Ellie, couronnée d’une armée de lucioles, nous éclaire avec son folk contagieux et nous invite même à chanter avec elle. Le public adhère facilement et la jeune artiste nous parle de ses albums dont Ancrage, finaliste du Prix Georges Moustaki.
Privilégié, le public applaudit Exode, une chanson qui n’est pas gravée dans un CD mais qui n’existe que de concert en concert, avant de clore par un texte dédié à son grand-père.
Tranquillement et sous un ciel de Leds bleu, Pascal Danel arrive pour près d’1h30 de spectacle.
Ses chansons côtoient ses succès avec quelques tranches de plaisanteries déclenchant rire et des anecdotes fortement appréciés par le public. Il nous confie même qu’il pourrait bientôt chanter les mots de Matthias Vincenot. Chiche !! Quant à son auto-biographie, elle est disponible dès septembre prochain.
L’ombre de Gilbert Bécaud plane sur ce tour de chant. Et avant de nous retrouver pour une séance de dédicaces, il nous offre quelques emblématiques titres de son parrain artistique. Du grand art !!!

Vendredi 18 août, Lubersac, parc de la mairie. Le festival Déc’OUVRIR se referme avec de la pure poésie
Grégory Rateau fait lecture de quelques uns de ses poèmes. La nuit commence à tomber, et Louise Combier, assise au piano, nous livre quelques unes de ses chansons qui nous laissent rêveur. Sa voix rocailleuse pimente sa belle prestation devant un public conquis.
Ainsi, près de 300 personnes, s’apprêtent à continuer à fêter la poésie en accueillant le spectacle BOBY LAPOINTE, LES CHANTS D’UN IMBÉCILE HEUREUX. Jolie performance que de chanter l’écriture de cet artiste qui reste intemporel !


Patrick Chesnais au festival de Concèze en Corrèze

France 3 Nouvelle Aquitaine / 15 août 2023 / par Isabelle Rio

Les mots sont mis en lumière chaque année en août au petit village de Concèze. Le festival Dec’Ouvrir invite des artistes majeurs et des plus jeunes pour des lectures de textes, poèmes, chansons. Au programme cette année, des lectures par Patrick Chesnais, Nelson Monfort, Gérard Klein…
L’émotion était présente, comme il fallait s’y attendre, dès la première soirée du festival. Sur scène, le grand acteur très apprécié du public se livre par la lecture de lettres d’excuses écrites à son fils tout d’abord, disparu trop tôt, puis à sa mère, sa jeunesse…
À travers ses missives, le comédien se livre, tout en restant pudique. Touchant, drôle, caustique parfois, il ne se cherche pas d’excuse… comme le jour où il oublie Mathilda May sur scène.
J’aime interpeller les gens, aller les chercher, c’est l’homme de théatre que je suis aussi, et là c’est direct, c’est ce que j’ai écrit, c’est moi Patrick ChesnaisPatrick Chesnais
Après une heure de lecture, le public est touché, conquis. La programmation de la 21e édition du festival est à Déc’OUVRIR jusqu’à vendredi.


Festival DécOUVRIR de Concèze : Patrick Chesnais lit ses « Lettres d’excuses »

• Autour de la France / 16 août 2023 / par la rédaction

Le festival DécOUVRIR de Concèze en Corrèze a débuté sa 21e édition avec une lecture poignante de Patrick Chesnais. L’acteur a présenté ses excuses à travers des lettres bouleversantes adressées à ses proches.

Un moment d’intimité avec Patrick Chesnais
Installé simplement sur une chaise haute, vêtu d’une chemise blanche et d’un jean, Patrick Chesnais a captivé son public par la profondeur de ses mots. Sans artifice, il s’est excusé auprès de ceux qu’il aime, notamment son fils décédé dans un tragique accident de voiture. Ses lettres d’excuses font également référence à sa jeunesse, sa mère et même à des personnalités telles que Mathilda May.
Les lettres sont tirées de son livre Lettres d’excuses publié en février 2023 aux éditions l’Archipel. « C’est une façon de me livrer tout en restant pudique. C’est une façon aussi de jouer avec les gens,